« SIDA 2.0 Regards croisés sur 30 ans d’une pandémie… Et demain ? » par Didier Lestrade et Gilles Pialoux

1981-2011 : 30 ans de Sida

Il est paradoxal a priori de célébrer les 30 ans d’une épidémie aussi dramatique que le Sida et certains rétorqueront d’ailleurs qu’on a tout dit, tout entendu dessus; alors, pourquoi publier un énième opus sur l’histoire du Sida ?

C’est pourtant à l’inverse que s’attèle cet ouvrage précieux et unique, qui retrace année après année le combat des malades séropositifs et plus largement de l’ensemble des acteurs de santé investis depuis le début dans le combat contre le Sida.

Ecrit par Didier Lestrade, journaliste écrivain, séropositif depuis 25 ans, co-fondateur d’Act Up-Paris et Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital Tenon à Paris et rédacteur en chef de la revue en ligne www.vih.org , ce livre a le mérite de sortir des sentiers battus du pathos « exhibitionniste » de la maladie ou encore de ces innombrables récits racontés, monopolisés par certains experts médicaux et scientifiques.

Une donnée est fondamentale et l’ouvrage ne cesse d’y revenir : depuis l’arrivée des trithérapies, la vie des malades a considérablement évolué : en 10 ans, on peut compter sur plus de 17 médicaments, qui ont constitué et constituent pour la plupart des innovations thérapeutiques majeures ayant permis aux malades séropositifs de voir leur qualité de vie s’améliorer très significativement et de voir leurs souffrances physiques s’atténuer.

La communauté des malades séropositifs a su dès le départ se structurer, donner de la voix pour s’emparer du pouvoir d’information et de formation, former des générations de malades ayant à cœur d’agir d’égal à égal, en partenariat et en confiance avec les professionnels de santé.

C’est pour toutes ces raisons que nile vous recommande vivement la lecture de cet ouvrage précieux (parus aux éditions Fleuve Noir) qui donne la priorité aux histoires de ces hommes et de ces femmes, acteurs et témoins journaliers du Sida, fléau qui continue toujours et encore de frapper en France.

Comme le rappelle très justement l’ouvrage, de nombreux malades séropositifs sont encore dans un état de déshérence, d’échec thérapeutique et de souffrance sociale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *