« L’Observatoire de la régionalisation constate une amorce de scission entre les niveaux national et régional » par Hospimedia

15.11.12 – 17:24 – HOSPIMEDIA

Après une première année d’existence, l’Observatoire de la régionalisation, cercle de réflexion et de veille (lire aussi notre brève du 26/07/2011), vient de publier son premier rapport annuel (pour l’heure seule une synthèse est disponible). Un rapport qui reprend les quatre domaines de travail, renseignés par dix indicateurs, qu’il s’est fixé : le décloisonnement du système de santé, la formation et l’information des patients,
les relations entre acteurs et la coordination des parcours de soins et de santé. Au terme de cette année, l’observatoire montre une « évolution sur les relations entre les acteurs et l’information des patients » qui est beaucoup « moins nette » sur les deux autres axes. Par ailleurs, Olivier Mariotte, président de nile qui a fondé l’observatoire, note dans son édito une créativité « fertile » des acteurs de terrain mais constate aussi qu’une « scission » semble s’amorcer entre les niveaux national et régional.

L’observatoire présente dans son rapport annuel une analyse régionale autour de la « montée en charge de la contractualisation », « la gestion du risque, la contractualisation au service de l’efficience », « la transversalité du parcours de santé » et « la déconcentralisation de la loi HPST ». Il propose aussi une analyse plus fine de six régions (Île-de-France, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Basse-Normandie et Franche-Comté) et une synthèse transversale de ses dix indicateurs. Le rapport permet de compiler les différentes propositions formulées par l’observatoire portant sur le territoire, la démocratie sanitaire, l’éducation thérapeutique, la télémédecine, la coopération, le financement et l’hôpital.

Pour 2013, l’observatoire prévoit de nouveaux indicateurs ajustés qui devraient porter sur le décloisonnement du système de santé, l’information des patients, les relations entre acteurs et la coordination des parcours de santé.

G.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *