Blanche-Neige et les 7 Nains ont oublié les malades

Après de mauvais Comptes dans la Loi de Finances de la Sécurité Sociale pour 2013, quelle mouche a piqué Père-Ayrault que de vouloir réformer la santé de la sorte ?

A peine sortis de manœuvres plus hasardeuses que concrètes sur les relations entre acteurs et sur la rémunération des professionnels, il est donc instauré un nouveau comité pour définir encore la nouvelle stratégie nationale de santé. Les régions ont à peine digéré leurs Projets Régionaux de Santé, axés le plus souvent (au moins en déclaratifs) sur l’accès aux soins et les parcours que l’on ressort d’un chapeau magique 7 personnalités qui brillent, le moins que l’on puisse dire par leur médicale consanguinité. A l’instar des phénix, ils ont déjà travaillé sur tous les sujets d’avenir, gouvernés toutes les structures (qui nous ont emmené souvent dans de nombreux murs), expertisé toutes les tendances et donné des avis dans de nombreux rapports, à tous ceux qui, sans clivages politiques, se prêtaient volontiers à bien vouloir les écouter. La République de la Santé se fera avec des femmes et des hommes neufs mon fils, c’est ta santé qui est en jeu.

Tout ceci ne serait rien si, dans cette histoire, on n’avait oublié le Prince Charmant.
O tempora O mores… quand la démocratie sanitaire est tout juste considérée comme une friandise, on a simplement omis, au sein de cette docte commission, de nommer un représentant des malades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *