La prise en charge des audioprothèses : une priorité de santé publique

Organisé par le Syndicat national des Audioprothésistes (UNSAF), le Congrès national des Audioprothésistes s’est fait l’écho des préoccupations des 2 700 audioprothésistes français. Moment de formation, avec de nombreux ateliers, le Congrès a été également un moment d’échange : la table ronde « La prise en charge des audioprothèses : une priorité de santé publique » a ainsi été l’occasion d’évoquer les risques de déclin cognitif (et son corollaire, l’aggravation des risques de dépendance chez les personnes âgées) et l’insuffisance de sa prise en charge par l’assurance maladie. La France est en effet l’un des pays de l’OCDE qui consacre le moins de moyens à cette priorité de santé publique, laissant ainsi un reste à charge important aux patients qui en sont redevables.

Vous trouverez ci-dessous la captation vidéo de cette table-ronde :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *