« Grandes manœuvres avant le PFLSS » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – n°132

A consulter dans le numéro de septembre 2016, dans la Gazette Santé Social.

Cet été, les informations qui ont marqué le champ de santé se sont cantonnées à l’habituel triptyque, sea, sex and sun. Quelques bribes de Zika, JO oblige, un fond permanent de discours moralisateurs et parfaitement inefficaces sur la prise en charge du cancer, un ronronnement sur les précautions anti-caniculaires… Ce n’est qu’en feuilletant les pages saumon des magazines économiques, qu’on pouvait trouver la santé en bonne place.

Comment s’étonner dès lors que la signature de la nouvelle convention médicale n’ait été abordée que sous son aspect purement financier (au passage, les jeunes professionnels ont regretté de n’avoir pas été consultés et on s’amusera des prises de position des autres professionnels devant ce qu’ils considèrent comme une manne inéquitablement distribuée) ?

La lecture attentive du Journal officiel révèle également une perle de la politique dite « conventionnelle » avec les entreprises : le préprojet de révision des prix à la baisse de la liste des produits et prestations remboursées (LPPR pour le dispositif médical) paru le 4 août demandait aux entreprises un accord avant le 5 septembre. Quand on sait qu’au ministère, tout le monde était aux abonnés absents jusqu’au 24 août, il eût été plus difficile de faire plus cavalier.

Tout ceci sent les grandes manœuvres avant le passage en PLFSS. Dommage que la DGS reste le plus souvent coite et que la parole (et les actes) ne soit donnée qu’aux financiers, comptables mais surtout pas investisseurs pour construire le système de santé de demain.

Par Olivier Mariotte, président de nile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *