« Politique de santé : 3 révolutions » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – mai 2017

A consulter dans le numéro de mai 2017, dans la Gazette Santé Social.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, la composition et l’orientation du nouveau gouvernement ne nous sont pas connues. Avec ma casquette d’élu local d’une petite commune, permettez-moi de vous livrer trois de mes souhaits en matière de politique de santé.

Habitant au cœur d’un désert médical, j’aimerais tellement qu’une alliance soit possible entre tous les professionnels pour apporter à notre population les services qu’elle est en droit d’attendre. Cela voudrait dire que l’État leur donne les moyens réglementaires et juridiques pour s’organiser pour le bien de tous. Première révolution d’une simplification administrative qui ne s’est pas faite …

Habitant au cœur d’une région, je voudrais tant avoir cette possibilité d’action directe sur le terrain, avec un contact privilégié entre les élus locaux et les représentants de l’État, sans être pris dans les barrières du département, de la région, de l’intercommunalité et du contrôle permanent de Paris sur toutes les décisions prises ici. Deuxième révolution d’une régionalisation qui s’est transformée en déconcentration…

Habitant au cœur d’une population, je souhaiterais ardemment ne plus voir les citoyens errer en quête de prise en charge entre mondes médicaux et médicosociaux, entre ville et hôpital, entre silos, chapelles, murs et fractures. Troisième révolution de parcours de santé qui ne prennent pas en compte suffisamment le vivre ensemble…

Par Olivier Mariotte, président de nile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *