Nouveaux anticancéreux : après l’AMM, il faut des études en vie réelle pour continuer à préciser la place des médicaments (Muriel Dahan, INCa)

PARIS, 29 mars 2018 (APMnews) – Les nouveaux anticancéreux devraient faire l’objet, après l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), d’études en vie réelle dont le but serait de préciser l’intérêt de ces produits et leur place par rapport aux autres options dans la prise en charge des patients, a estimé Muriel Dahan, directrice des recommandations et du médicament à l’Institut national du cancer (INCa), mercredi lors d’un café nile.

La suite de cette dépêche est accessible avec l’aimable autorisation d’APMnews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.