Archives de la catégorie: Billets d’humeur

« Seraient-elles trop vieilles ces industries qui produisent des médicaments ? » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – mai 2016

A consulter dans le numéro de mai 2016, dans la Gazette Santé Social.

Il est assez cocasse de constater que, dès qu’une start-up se présente, l’ensemble de la classe dirigeante, et particulièrement ministérielle, vient se pencher sur ses fonts baptismaux, babiller avec elle au sein d’une plateforme de communication ou « hackathonner » comme si elle chaussait ses premières espadrilles.

lire la suite »

« Pour éduquer à la santé, l’Éducation nationale préfère se passer des médecins » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – mars 2016

A consulter dans le numéro de mars 2016, dans la Gazette Santé Social.

Notre Éducation nationale a l’obsession d’éviter que la société civile participe à l’éducation.

lire la suite »

« Dans Living Lab, il y a vie ! » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – février 2016

A consulter dans le numéro de février 2016, dans la Gazette Santé Social.

14 janvier 2016 au ministère des Finances : une centaine de pionniers se retrouvent sous les auspices passionnés d’Antoine Vial et de Robert Picard. « Living Lab, quèsaco ? »

lire la suite »

« Oh vieillesse ennemie ! » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – janvier 2016

A consulter dans le numéro de janvier 2016, dans la Gazette Santé Social.

En lieu et place de la fève dans la galette, nos anciens recevront cette année pour leurs étrennes la « loi d’adaptation de la société au vieillissement ».

lire la suite »

« PLFSS : les héros sont fatigués » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social ce mois-ci

A Consulter dans le numéro de ce mois-ci, dans la Gazette Santé Social

« Monotone exercice auquel les représentants de la Nation se livrent, ressassant à l’infini les mêmes peines et les mêmes tribulations, octobre est le mois du PLFSS et l’on n’y vient jamais pour gagner. …
lire la suite »

« Déni de démocratie sanitaire » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social

A Consulter sur le site internet de la Gazette Santé Social

« Le projet de « loi de modernisation de notre système de santé » avait commencé par un texte taillé sur mesure par le monde hospitalier public. L’hôpital devant être réformé sous les coups de boutoirs des rapports divers, monotones et lancinants issus de la Cour des comptes ou de l’assurance maladie, il se crée un texte jacobin, hospitalo-centré et marqué par des postures plus dogmatiques que réalistes. …
lire la suite »

« Handicap : pas d’accès… pour les nuls ! » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social ce mois-ci

A Consulter dans le numéro de ce mois-ci, dans la Gazette Santé Social

Billet de GSS121 - SEPTEMBRE 2015

Traitement de l’apnée du sommeil par Pression Positive Continue : Bientôt l’arrêt du Conseil d’Etat ?

Le 21 février dernier, nous faisions paraître sur l’Oeil de nile l’article Pression Positive Continue : A qui profite l’arrêt, article qui faisait le point sur la situation déclenchée par un arrêt du Conseil d’État paru le 14 février 2014, suspendant l’arrêté du 22 octobre 2013. Celui-ci modifiait les modalités d’inscription et de prise en charge de la pression positive continue pour le traitement de l’apnée obstructive du sommeil en raison d’un doute sérieux quant à sa légalité.
Le Conseil d’Etat devant se prononcer sur le fond dans les prochains jours, il nous semble important de revenir sur les faits, après en avoir discuté avec un juriste.

 

Depuis 1998, remboursement et observance sont liés

Beaucoup plaident depuis la publication de l’arrêté du 9 janvier 2013 sur le sujet (1) que, pour la première fois en France, le remboursement d’une prestation est soumis à lire la suite »

Pression positive : à qui profite l’arrêt ?

L’arrêt du Conseil d’Etat du 14 février 2014 suspendant en référé un arrêté qui conditionnait le remboursement d’une technique à son utilisation au long cours par les malades est « comme un coup de tonnerre dans un ciel serein ». A juste titre les observateurs peuvent être interloqués.
La France, à la différence d’autres pays européens, avait fait le choix de la qualité et de l’efficience. En acceptant de rembourser une prestation au long cours, pour un coût non négligeable de 20€ par semaine (soit plus de 1000€ en année pleine), le Comité Economique des Produits de Santé (CEPS) avait privilégié l’engagement et la rémunération de professionnel pour un meilleur service aux malades. Qu’était-il demandé en retour ? Une utilisation effective de ces dispositifs.
lire la suite »

L’éducation thérapeutique, 4 ans après : quelles évolutions ?

Il y a 4 ans, l’article 84 de la loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires » inscrivait au code de la Santé Publique l’éducation thérapeutique qui vise à « rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie ».
lire la suite »