Archives du tag: PLFSS 2016

« Grandes manœuvres avant le PFLSS » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social – n°132

A consulter dans le numéro de septembre 2016, dans la Gazette Santé Social.

Cet été, les informations qui ont marqué le champ de santé se sont cantonnées à l’habituel triptyque, sea, sex and sun. Quelques bribes de Zika, JO oblige, un fond permanent de discours moralisateurs et parfaitement inefficaces sur la prise en charge du cancer, un ronronnement sur les précautions anti-caniculaires… Ce n’est qu’en feuilletant les pages saumon des magazines économiques, qu’on pouvait trouver la santé en bonne place.

lire la suite »

« PLFSS : les héros sont fatigués » Billet d’humeur paru dans la Gazette Santé Social ce mois-ci

A Consulter dans le numéro de ce mois-ci, dans la Gazette Santé Social

« Monotone exercice auquel les représentants de la Nation se livrent, ressassant à l’infini les mêmes peines et les mêmes tribulations, octobre est le mois du PLFSS et l’on n’y vient jamais pour gagner. …
lire la suite »

« « Le PLFSS 2016, c’est l’encéphalogramme plat ! », selon Jean-Pierre Door (Les Républicains) » par le Quotidien de Médecin

Tous droits réservés au Quotidien du Médecin

Alors que les députés viennent d’entamer l’examen en séance du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2016), le député (LR) du Loiret Jean-Pierre Door a dit tout le mal qu’il pensait de ce budget, lors d’un débat organisé ce mercredi par nile, à Paris (Retrouvez l’ensemble des échanges en Podcast en cliquant ICI).

« Ce PLFSS ne me réjouit pas, c’est un projet terne, sans aucune ambition, qui ne répond pas aux défis essentiels. C’est même l’encéphalogramme plat », a jeté le cardiologue visiblement peu convaincu par la portée réformatrice de ce budget de la Sécu.

Estimant que le projet de loi « cache la dette sociale sous le tapis » et n’engage pas assez vite la réforme structurelle du système hospitalier, le député Loiret a invité le gouvernement à « écouter ce que dit la Cour des comptes » en matière de réformes de structure. « Il faut revoir la carte hospitalière, les services indispensables, les services passifs, ce qui peut être mutualisé… », a-t-il ajouté.
lire la suite »